20/11/2008

LE TA ANNULE ET REPORTE LE VOTE SUR LE CO

VOTE  SUR LE CO ANNULE ET REPORTE PAR LE TA

AUCUNE EXCUSE DE LA PART DES RESPONSABLES !

 

Le TA a donné raison aux recourants  REEL et ARLE au sujet de la page 18 de la brochure de votation « l’essentiel en bref » qu’ils ont estimé tronquée et truffée de contrevérités.

Mardi  18 novembre vers 19h Ch. Beer se trouvait dans l’émission de P.Décaillet pour un face à face avec  Y. Scheller de REEL dans le but de débattre sur l’avenir du CO genevois.

Suite à la décision du TA d’annuler et de reporter le vote qui est tombé en fin d’après-midi,  parmi les les invités de P. Décaillet  se trouvaient entre autres également M. Fischer, président  et Jean Romain porte-parole de l’Arle.

LE  sourire affiché et suffisant de M. Ch. Beer à la fin de cette émission  dit long sur l’estime et le mépris que ce conseiller d’Etat porte envers les tribunaux et les électeurs !

Un « je prends acte de la décision du TA » prononça-t-il. Sans aucun regret, pas du tout affecté, sans la moindre petite gêne, sans même un semblant d’excuse. RIEN ! Non pire, il maintient que le page 18 ne contient que des vérités et parle d’un problème de « mise en page ».  Comment peut-il, un SOCIALISTE qui prétend défendre le peuple, et  qui  avec cette page a essayé de tromper  (sciemment ou pas ) le peuple ! Il avait relu le texte, a-t-il encore affirmé.

Mais il  OSE attaquer Y. Scheller de REEL, en lui lançant : « tout d’un coup vous semblez vous soucier des élèves ». C’est tout de même le comble. Comment Ch. Beer a-t-il  investi l’argent du contribuable dans le DIP ? Avant tout dans une administration coûteuse, avec les directeurs de l’école primaire en classe 24, les conseils d’établissement à venir avec votation (payé par qui ???)  et les administrateurs dans certains CO dont personne ne parle vraiment….car les directeurs n’arriveraient pas à gérer le tout ?

Quelques personnes ont trouvé la réaction du président de l ‘Arle et de Jean Romain trop aggressive. Auraient-ils dû afficher le même sourire que Ch. Beer ? Jouer à ce jeu de certains hommes politiques qui vous sourient tout en vous détestant ? L’Arle n’est pas un mouvement politique. Les membres n’ont rien à perdre, et surtout pas des élections à perdre. Ils défendent une cause, des convictions, ils se battent pour une école de qualité, pour une école dans laquelle tous les élèves trouvent une place, avec en vue des études courtes ou longues. Ils mettent de leur temps,   beaucoup de temps, de leur argent et ils s’investissent depuis des années. Le peuple les a soutenus à plus de 75% lors des votations sur les notes, ce qui fut déjà une gifle pour Ch. Beer à l’époque. Et ce même conseiller d’Etat continue à croire que tout est permis.

Un autre socialiste, le président du CE M. Moutinot  n’a pas non plus  des regrets. NON, NON, au contraire. Le TA a jugé, mais "c’est moi qui aie raison" croit-on entendre après la conférence de presse du 19 novembre.

Tout cela est un vrai cauchemar ! 

Espérons que les genevois s’en souviendront l’année prochaine.