22/03/2009

LA FAPSE N'EST PAS COMPETENTE EN MATIERE DE FORMATON PROFESSIONNELLE

 

FORMATION DES MAITRES DU SECONDAIRE I ET II A LA FAPSE :

EXTRAVAGANTE, MAUVAISE , INADEQUATE

 

Depuis combien de temps l’ARLE et le PRG avec le soutien de l’UDC martèlent la même chose : il faut sortir la formation des maîtres primaires de la FAPSE et créer une HEP pour dispenser une véritable formation adaptée à la réalité du terrain. Le PRG avec l'UDC ont déposé un projet de loi allant dans ce sens (PL 10316).

Et maintenant on apprend que la formation des maîtres du secondaire I et II à la FAPSE, depuis la fermeture de l’IFMES (institut de formation des maîtres du secondaire I et II) l’année passée, pose de GROS PROBLEMES.

Plus de 140 enseignants en formation sur env. 160 ont signé une pétition se plaignant d’une formation inadaptée à la réalité, déséquilibrée entre la pratique qui est sous-représentée et la théorie, avec une surcharge de travail dû à « des cours et des travaux à rendre totalement inutiles et inintéressants » d’après certains maîtres en formation.

« Je perds mon temps à l’uni » entend-on en discutant avec ces maîtres.

Dans des procès-verbaux de l’Union (syndicat des enseignants du PO) et de la FAMCO (syndicat des enseignants du Cycle d’orientation) on fait les mêmes constats :

- Enseignement à l’uni (FAPSE) inadapté et mauvais

- Cours crédités sur des bases incomprises

- Surcharge de travail

- Année transitoire extravagante

Le responsable de cette formation, doyen de la FAPSE estime en plus que les maîtres en formation, qui assument un poste de 10h à 12 heures dans une école ne devraient pas participer à la vie de l’école !

Voyez-vous cela ! C’est une aberration totale et montre que ce Monsieur n’est pas du tout compétent en matière de formation professionnelle ! Les conseils de classe, réunions de professeurs etc. font également partie intégrante du métier d'enseignant.

En plus dans les faits il n’existe AUCUNE BASE LEGALE pour cet institut de formation universitaire. Le Pl 10432 pour une formation des maîtres primaires et secondaires à l’uni vient d’être déposé par le CE et il est actuellement à l’étude au sein de la commission de l’enseignement supérieur.

Monsieur Ch. Beer n’a pas de scrupules pour se moquer des lois et du Grand Conseil. Tout le monde se rappelle des 93 directeurs engagés sans base légale. Et toujours aucun projet de loi à ce sujet n’a été déposé !

Tout ce qui précède nous montre bien que la FAPSE n’est pas apte à former des maîtres. L’université est le lieu où on effectue de la recherche. C’est un lieu où l’enseignement reste théorique, et c’est très bien comme cela.

Mais ici il s’agit d’une formation professionnelle ! Et l’université de Genève n’a visiblement pas les compétences suffisantes pour s’en charger.

A titre de comparaison, les titulaires d’une licence en droit font un stage de 2 ans dans une étude d’avocat et ne retournent pas à l’uni pour devenir avocat.