20/04/2010

LE DIP DOIT REAGIR

STOP AU LAXISME DANS LES ECOLES DU POST-OBLIGATOIRE

 

Comme le nom l’indique clairement, les écoles du post obligatoire, le collège, l’école de commerce, l’école de culture générale etc ne sont pas des écoles obligatoires.

Et pourtant, dans ces écoles (avec quelques exceptions peut-être),  on permet aux élèves de s’absenter maintes fois sans s’excuser, de venir à l’école sans le matériel  nécessaire et sans faire les devoirs.  Et ici je ne mentionne même pas leur comportement souvent inadmissible en classe.

Bien sûr, ils sont de temps à autre punis, doivent effectuer du nettoyage, sont renvoyés parfois pendant  une journée jusqu’à deux semaines… reçoivent des lettres d’avertissement (les directions font ce qu’ils peuvent),  mais in fine ils ne sont jamais vraiment exclus et peuvent refaire l’année ou continuer dans une école moins exigeante s’ils ne sont pas promus, et ceci plusieurs fois.

DONC TOUT EST PERMIS, ET LES ELEVES ONT TRES BIEN COMPRIS !

Mais que fait le DIP ? Pourquoi est-il si laxiste ? Pourquoi n’instaure-t-il pas des règles pour les jeunes et leurs parents en établissant clairement des limites  en termes d’absences et de comportement général ?

 

Et tout ceci  sur le dos du contribuable qui paye les impôts pour permettre à certains jeunes de suivre  une « formation » ! Une formation qui est payée mais pas suivie !

On se fiche du citoyen honnête et travailleur !

Je prétends qu’en instaurant des règles claires quant à ce tourisme scolaire on pourrait réduire les coûts de la formation considérablement.

En venant régulièrement en cours, en travaillant sérieusement les temps de formation pourraient être réduits souvent à moitié.

Mais il faut une volonté politique pour lutter contre cet état désastreux. Hors malheureusement elle n’existe pas vraiment.

Les jeunes  et  leurs parents comprendraient très vite  qu’au moindre non-respect des règles imposées par le DIP ils se verraient privés d’une formation payée par l’Etat.

 

 

 

 

08/03/2010

APPRENTISSAGE POUR SANS PAPIERS

Places d’apprentissage pour les sans papiers ?

On croit rêver. Les lois, on s’en moque. La municipalité de Lausanne ainsi que celle  de Genève veulent créer des places d’apprentissage pour les sans papiers !

Nous manquons cruellement de places d’apprentissage pour les jeunes suisses et ceux qui résident légalement chez nous.

Et tout d’un coup on en trouve pour les sans papiers ? En dehors du fait que c’est totalement illégal, la décision de ces deux municipalités est d’une irresponsabilité totale et seulement en apparence un geste « humain ».  

Pour promouvoir la xénophobie on ne s’y prendrait pas mieux !  Vous vous imaginez un peu le jeune suisse qui ne trouve pas de place d’apprentissage, mais qui verra son voisin sans-papiers engagé AU NOIR PAR UNE MUNICIPALITE ?

ET puis il s’agit d’une hypocrisie en plus ! Ces jeunes gens ne pourront jamais travailler légalement en Suisse ! Leur problème ne sera pas réglé pour autant.

Que les mineurs puissent aller à l’école chez nous et suivre l’école obligatoire en accord avec les droits de l’enfant, d’accord. Mais au-delà il y a un problème.

Tous les jeunes sans papiers qui pour le moment ont le droit de suivre une école du post-obligatoire (il faudrait d’ailleurs mettre sur pied un contrat qui définit les conditions auxquelles ils peuvent poursuivre leur scolarité) qui leur permet d’obtenir un diplôme devraient s’engager par écrit à retourner dans leur pays d’origine (avec un contrôle de la part des autorités) , et  pour ceux qui sont nés en Suisse et qui ont toujours eu un comportement excellent une naturalisation devrait être envisagée.

Mais ce problème doit être réglé de cas en cas et surtout pas dans l'illégalité !

15/02/2010

LE NOUVEAU CO

LE NOUVEAU REGLEMENT D’APPLICATION POUR LE CO

OUI, MAIS …………….. ?

 

 

Quatre points que je reproche à ce projet de règlement d’application :

1)      L’allemand ne fait pas partie des disciplines dont les résultats comptent pour le passage de l’école primaire au CO.

Pourquoi ?

Ma réponse : L’école primaire n’est toujours pas capable de donner un enseignement correct aux enfants en allemand. Et pour que ce soit clair, ce n’est pas la faute des enseignants, mais des directions et du DIP. Depuis 25 ans on bricole dans ce domaine à l’école primaire. Avec Harmos et le nouveau PER (plan d’étude romand) les élèves devraient acquérir le niveau A1 en allemand à l’école primaire, hors pour le moment ce travail se fait toujours au CO en 7ème. EN fait le CO ne peut compter sur des acquis réels de l’école primaire.

Quand est-ce que la direction de l’école primaire fera-t-elle le ménage ?

Pour que les généralistes puissent continuer à faire au mieux leur travail à l’école primaire, il faudrait engager des spécialistes pour l’allemand et bientôt également pour l’anglais.

2)      Les sanctions

Dans ce règlement on en parle beaucoup . Et il est vrai que le comportement de bon nombre d’élèves est inadmissible et les directions trop souvent très laxistes, ce qui nuit à l’enseignement en général.

Alors pourquoi ne pas réintroduire la note de comportement qui démontre l’attitude de l’enfant en général ?  Il me semble d’ailleurs qu’elle  devrait  être prise en considération pour accorder des dérogations.

Elle clarifierait dans beaucoup de cas la situation de l’élève, faciliterait la tâche des enseignants et apporterait de surcroît une plus grande lisibilité et transparence quant à la situation scolaire de l’adolescent. Elle exercera également une certaine pression.

.

3)      Les évaluations communes  restent inscrites dans ce règlement. Mais pourquoi refuse-t-on toujours les barèmes préétablis ? Pour pouvoir bidouiller et prétendre ensuite que 2/3  des élèves ont des notes suffisantes ?

C’est ce qui se passe depuis des années !  Ne serait-il pas temps d’abandonner ces pratiques pour que tout le monde soit confronté à la réalité ?

4)      Les passerelles . Ces fameuses passerelles qui devraient constituer LA MESURE pour donner tout le soutien à l’élève qui veut passer d’une section à l’autre.

Mais malheureusement le règlement à ce sujet reste flou, chaque école pourra trouver une solution adaptée à ses  besoins. Ainsi personne ne se mouillera. Pas de responsables !

L’investissement financier pour ces passerelles semble très conséquente, plusieurs dizaines de millions. Alors la moindre des choses serait de mettre sur pied des mesures très concrètes, bien définies avec  une transparence totale pour chaque école et un suivi et contrôle .

Une dépense d’une telle envergure ne peut pas être laissée à l’appréciation de chaque école.

Par ailleurs, j’aurais préféré de loin qu’on dépense une grande partie de cet argent  pour  l’ECOLE PRIMAIRE. C’est à ce stade que l’enfant est le plus réceptif !

 

 

Pour le reste ce règlement d’application correspond aux souhaits de la population de revenir au Cycle d’orientation d’avant la réforme catastrophique entreprise par la libérale MBG. Un cycle  donc qui tiendra mieux compte des aptitudes des élèves.

 

 

 

13/01/2010

Réforme dans les écoles de commerce

La « Nouvelle » Ecole de Commerce à Genève, encore une GENEVOISERIE ?

Il semblerait qu’une fois de plus Genève, c’est-à-dire le DIP, aille vers une application de la nouvelle ordonnance fédérale concernant la réforme de l’école de commerce transformant le diplôme obtenu en 3 ans à plein temps en école, en Certificat Fédéral de Capacité (CFC) , un titre qui jusqu’ici était délivré aux apprentis en formation duale, très  « A LA GENEVOISE ».

Dans notre ville si extraordinaire quelques têtes très rêveuses ont imaginé un enseignement modulaire basé sur l’interdisciplinarité, en faisant intervenir des enseignants à des moments variables selon l’avancement du travail en classe.

Vous voyez le genre, ils seront à disposition,  un peu comme pour un service d’urgence.

On bloquera par exemple trois demi-journées dans l’horaire d’un enseignant pour une intervention de 3-5 heures au total, suivant l'avancement de la classe, et variables d'une semaine à l'autre.

Vous arrivez à vous imaginer la gestion de ce fonctionnement ? Pour le service des horaires des écoles ? Pour les enseignants qui travaillent à temps partiel, avec peut-être un autre travail à côté, comme les juristes et économistes qui interviennent dans les écoles de commerce, cela deviendra mission impossible !

Soyons sérieux, il faudrait au moins une organisation stable et continue sur une année pour tout le monde !

Non, vraiment, les gens qui ont imaginé un tel scénario n’ont juste pas les pieds sur terre ou alors se fichent éperdument d’une possible réussite de cette nouvelle école, juste pour se faire plaisir et sembler inventifs.

Et puis, ces modules, ne sont nullement imposés par Berne et n’ont jamais été testé au niveau des CFC de commerce.

Alors, nos élèves genevois serviront de nouveau de cobayes. On connaît cela à Genève et on adore, en tout cas nos responsables en sont apparemment friands.

Alors, le côté farfelu de Genève est juste, comme toujours une manière irresponsable d’agir et de fonctionner.

Une deuxième critique qu’on peut avancer et qui est aussi sérieuse, c’est l’abandon de l’enseignement du français. Actuellement nos élèves n’ont plus la connaissance  en français technique qui leur permettrait de rédiger une lettre commerciale dans un français correct et avec l’enseignement modulaire nos élèves feront encore moins de français.

Pourtant la réforme de la confédération donne aux cantons la possibilité d’augmenter par exemple le nombre d’heures d’enseignement de français.

Mais Genève n’y pense guère. Avec les connaissances actuelles que les élèves ont venant du CO, le futur CFC de commerce genevois tel que prévu au stade actuel, ne sera vraisemblablement pas d’un niveau très élevé.

Et qui embauchera des diplômés au rabais ?

 Genève a-t-elle envie de former de futurs chômeurs ?

Je commence à craindre que nos têtes pensantes n’ont juste pas envie de  donner les meilleures chances à nos jeunes !

Pourvu que tout le monde ait un diplôme, comme cela nos dirigeants seront contents !

 

 

02/12/2009

VOUS AVEZ DIT JUSTICE ?

LA JUSTICE  ET LES ENTREPRISES DE CONSTRUCTION DE MECHE A GENEVE ?

Les frais de justice à Genève sont exorbitants ? C’est un vrai scandale. En tant que citoyen on paye des impôts, et en plus on paye des frais au tribunal quand on a un procès.

Et comme cerise sur le gâteau les juges regardent le simple citoyen de haut. Ils nous font la morale, à quel titre ???? Parce que nous avons eu la malchance de tomber sur une entreprise qui fait n’importe quoi, bien que recommandée ?

Et en plus ces juges  sont mécontents quand on veut être entendu par eux. Le président de première instance récemment fait la remarque en audience : « Vous me faites perdre mon temps. »

C’est juste un scandale ! Ils sont payés, non ?  Et par qui ? Par nous, les citoyens !!!! Même doublement !

Une amie s’est fait  insultée par l’avocat de la partie adverse par écrit, du genre : « Madame est un mauvais terme avec tous ses voisins (ce qui est totalement faux et ce que je peux prouver, en tant que voisine ), elle est d’une mauvaise foi crasse… etc «  Son avocat écrit au président du tribunal de la première instance et ce dernier ne daigne même pas répondre.

Sans doute le pauvre est-il débordé. Car la pause de midi doit dans tous les cas durer 2 heures, c’est bien connu.

Les avocats  (certains le font avec une légèreté déconcertante) également ont tous les droits, peuvent insulter les gens et les juges ne réagissent pas.

Voilà l’état des faits. En tout cas à Genève !

Je suis outrée !

Les entreprises de construction par ailleurs ont également tous les droits dans ce canton. Ils dépassent les délais parce qu’ils sont mal organisés, engagent des gens mal formés etc. , ils peuvent raconter ce qu’ils veulent, sans preuve à l’appui, les juges les croient. Mais le citoyen simple n’est pas écouté. Vous comprenez, les entreprises doivent être payés, coûte que coûte. SI le travail est mal fait, ce n’est pas grave. C’est normal à Genève.

Le titre d’entreprise générale n’est pas protégé. N’importe qui peut se nommer « entreprise générale ».

Et devant les juges la parole d’un entrepreneur vaut 100 fois plus que celle du simple citoyen.

 

C’est juste un scandale !

01/12/2009

LA SUISSE CRITIQUEE ??? PAR QUI ???

"What will the ban on minarets in Switzerland achieve?"

There is a December 1, 2009, 0945GMT copy and past of the first ten pages of the "reader's recommended" comments on this topic.

Allez lire ces commentaires.

Etonnant ? Bewildering ?!

 

 

Source: http://newsforums.bbc.co.uk/nol/thread.jspa?forumID=7284

 

 

 

 

PAGE 1

 

 

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:42 GMT 17:42 UK

 

Well done Switzerland and the Swiss people! A great example of direct democracy in action - what we sadly lack in the UK. the Swiss people have shown that they are not willing to put up with the destruction of their culture and traditions and have decided to fight back. Congratulations to them.

 

Mark LV, Reading, United Kingdom

 

Recommended by 509 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:48 GMT 17:48 UK

 

At least the Swiss people are offered a vote - in this country we are treated as fools who just have to do as they are told - if such a vote took place here, the vocal minority would decry everyone as racist.

 

[Rambling_Royston], Whitley Bay

 

Recommended by 443 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:33 GMT 17:33 UK

 

The Swiss people are protecting there culture & heritage, what's wrong with that?

 

Bob Todd

 

Recommended by 439 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 18:12 GMT 18:12 UK

 

It will help Switzerland retain its own character and national identity.

 

The Muslims are always free to exercise their right to leave and go to another country if they don't like it.

 

Chris, Nottingham

Recommended by 432 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:48 GMT 17:48 UK

 

I envy the Swiss.

 

I'd love to be able to vote to set standards that visitors to our country have to abide by; whether they be religious or otherwise.

 

Instead, as a white, able-bodied, hetrosexual, Christian man, I am relegated to the bottom of the pecking order in just about any category you care to mention.

 

I'd move to Switzerland, but as they're outside the EU, they're allowed to control immigration too.

 

Imagine that...

 

[SudaNim], United Kingdom

 

Recommended by 420 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator         

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:50 GMT 17:50 UK

 

The ban represents a start in a stand against the gradual Islamification of Europe.

 

[DaMuttzNutz], Malvern, United Kingdom

 

Recommended by 416 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:55 GMT 17:55 UK

 

Now that our European counterparts have taken the lead, can we have a similar proposal to vote in Britain, please.

 

yash l, london

 

Recommended by 380 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:44 GMT 17:44 UK

 

Hooray! Well done, Switzerland. That's exactly what we need here.

 

Steve, UK

Recommended by 375 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:45 GMT 17:45 UK

 

Bravo to the Swiss if only we had such democracy.

 

Gary Rush, london, United Kingdom

 

Recommended by 363 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:48 GMT 17:48 UK

 

Is there any church in Saudi Arabia? Do muslim countries respect other faiths in their country? No.

 

Swiss people made the right decision. You should treat muslims like how they treat you. I live in the so called secular Turkey but I can't express my opinion without fear. Actually most of the muslims are immigrants in Switzerland, muslim countries don't respect even their own citizens.

 

Deniz Sonmez, Izmir, Turkey

Recommended by 354 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator         

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:42 GMT 17:42 UK

 

This is a clear sign in Western Europe that Islamisisation is of concern to the majority. In this country we have abandoned Integration in favour of Diversity. Diversity is another name for Division. Now we are receiving demands to be subjected to Sharia Law. What next?

 

Mr Jones, Wales, United Kingdom

 

Recommended by 339 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:37 GMT 17:37 UK

 

At long last someone has had the guts to stand up and say what the majority of people are thinking but are too scared to say for fear of reprisals. When is this country going to follow suit?

 

I realise that the majority of legal immigrants are peace loving and want nothing to do with the extremists however they are doing nothing to root this evil out. They protect them and so long as this continues then people will regard Islamists with deep suspicion.

 

Helen, Edinburgh

Recommended by 339 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:49 GMT 17:49 UK

 

Another great decision from one of the most enlightened nations on earth. Christians would not be allowed to build cathedrals in Islamic countries so why should minarets (or even mosques for that matter) be allowed in Christian countries? It's purely symbolic and says 'we've started to take over your country' which is the whole intention as has been stated by Muslims many times.

 

I'd personally prefer no religious buildings but am happy for the Swiss decision.

 

Rufus McDufus, Twickenham, United Kingdom

 

Recommended by 327 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:36 GMT 17:36 UK

 

Good on the Swiss!

 

If only we were outside the EU we could stand up for our traditions too. Sadly we have to kowtow to the unelected in Brussels and Starsbourg.

 

[chiptheduck], England, a suburb of Brussels

 

Recommended by 321 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 19:20 GMT 19:20 UK

 

It is interesting that Muslims are very upset by the approval vote of the ban. I am not Muslim, when I traveled to Saudi Arabia, I was FORCED to where a burqa.Arabic countries enforce their religious/cultural norms on others, Switzerland is not an Arabic country, so why can't Switzerland enforce their norms?

They are not restricting the building of mosques, and certainly no restriction on the freedom of worship? Muslims want us to conform to their norms in their lands and accept theirs here.

 

Diana, Charlotte, NC, USA

Recommended by 257 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator

 

 

 

 

PAGE 2

 

 

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:42 GMT 17:42 UK

 

"Swiss voters have backed a ban on building more minarets in their country. What's your view?"

 

The citizens of Switzerland have asserted their authority over the politicians.

 

[Chryses]

 

Recommended by 246 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:44 GMT 17:44 UK

 

I believe the achievement was proper democracy in action. The will of the majority is respected. Pity Brown his cabinet does not understand how democracy works.

 

[dfspace]

 

Recommended by 238 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 18:09 GMT 18:09 UK

 

I think the ban is perfectly acceptable. The Swiss are not banning mosques, but just the construction of minarets. It is well within their right to do so, and all they are doing is protecting their culture. If a similar referendum were to happen in Britain, its more than likely we would ban them as well.

 

LN, Leeds

Recommended by 230 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 20:11 GMT 20:11 UK

 

The Swiss were perfectly right to vote on this issue. I just wish that we in Britain would be consulted by the political elite on such an issue.

 

If Muslims don't like the decision, you're welcome to leave. Switzerland, whether you're religious or not, has a Christian heritage and can still be described as a Christian country.

 

It's about time people stood up for their cultures in Europe.

 

For once the silent majority have been heard. Well done Switzerland.

 

David, London

Recommended by 222 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 19:46 GMT 19:46 UK

 

Good, now lets have the vote in the UK.

 

[gothlampy], Sheffield, United Kingdom

 

Recommended by 218 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:43 GMT 17:43 UK

 

It will stop the religion of Islam bulldozing over the Swiss national identity and reaffirm the Swiss peoples right to maintain their culture and traditions.

 

That is a profoundly good thing for the future of Europes secular traditions. Those that cater for their own interests and separate themselves from the rest of the the free and democratic people of the world do so at odds with community cohesion. Europe is not part of Islam it is part of planet Earth.

 

Oliver, London

Recommended by 212 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:47 GMT 17:47 UK

 

It would be more effective to ban mosques than just minarets. No mosque, no minaret.

 

Blue American, Seattle, United States

 

Recommended by 211 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 22:59 GMT 22:59 UK

 

So, let me see if I understand this....

 

The Goevernment let the people vote on this issue.

 

The people decided that they do not want Minarets.

 

The Government do not agree with the decision but, as Switzerland is a fair and civilised country, they are prepared to uphold and stand by the decision their people have made....

 

 

What a strange system they have - Perhaps we could try it some time Gordon!

 

Michael paul, Somerset, United Kingdom

 

Recommended by 210 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 18:47 GMT 18:47 UK

 

Isnt it amazing what politicians and the PC think tanks can learn from asking the silent majority their views in referenda or ballot ?

 

In this case the Swiss speak for most indiginous Europeans; we've had enough "islamisation". By all means let them practice their faith but do so with the same tolerance we accord them.

 

Transforming our built environment with minarets is a step too far - if the Muslims really cant do without them, there are plenty in Instanbul.

 

[GUNGHOBUNGADIER]

 

Recommended by 205 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:55 GMT 17:55 UK

 

Before people start to complain, I feel compelled to point out that churches and other such structures are banned outright in countries such as Saudi Arabia, Yemen and most other Middle Eastern countries, purely because they are places of worship for religions other than Islam. Let's have a little perspective here.

 

Good on the Swiss for having the courage to state how they feel. It is not to do with religious intolerance and more to do with the unique visual appeal that Swiss towns have.

 

Anonymous, London

Recommended by 199 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 22:31 GMT 22:31 UK

 

Why is there no hue and cry about Islamic countries forbidding the building of churches in their country (Saudi Arabia) much less teaching Christianity and killing people for converting from Islam. The Swiss have always been a deliberate and sensible people and their wishes should be respected in this matter.

 

James Mongno, Jacksonville, AR

Recommended by 188 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 17:56 GMT 17:56 UK

 

If only the many peace loving Muslims would openly condemn the extremists, and rise up against them in no uncertain terms, then I'm sure we wouldn't even be having this debate.Many of us look upon minarets as a symbol of the Taliban, the denigration of women and violence against non-believers. We are not a Muslim country and do not wish for Sharia law or Halal rituals of killing animals. The Swiss people have made their choice and good luck to them.

 

[smilingparrotfan], london, United Kingdom

 

Recommended by 185 people

 

Sign in to recommend comments

 

Alert a Moderator        

Added: Sunday, 29 November, 2009, 18:13 GMT 18:13 UK

 

The right decision. Minerets do not belong in Switzerland, they absolutely do not fit the architecture and the culture of that nation and the same can be said in Germany where Minerets/Mosques are banned in most areas.

 

[bumbleboo], Stuttgart, Germany

 

Recommended by 180 people

29/11/2009

Cette manifestation, était-elle nécessaire ?

Pourquoi ne pas interdire les manifestations ?

Là, je ne comprends plus notre gouvernement. Pourquoi autorise-t-il une manifestation contre l’OMC, sachant pertinemment qu’elle allait être infiltrée par des « Black Blocs » qui allaient faire de la casse ?

C’est juste incompréhensible, ou alors  notre Conseil d’Etat croit encore au Père Noël.

Les blocs noirs se forment généralement en marge des manifestations. Ils se prennent aux banques, aux  bâtiments d'institutions officielles ou de sociétés multinationales, magasins, voitures etc. Avec leurs actions ils ne visent pas  à s'attaquer aux personnes mais aux biens des représentants du capitalisme. Ils n'hésitent pas à affronter directement les forces de l'ordre qu'ils considèrent comme « le bras armé du capitalisme ».

Ces « Black Blocs »  sont issus des « mouvements autonomes » européens, particulièrement du Mouvement autonome allemand des années 1980, qui défendait les squats et les lieux autogérés et qui s’opposait à la construction de centrals nucléaires en Allemagne.

Même si on peut avoir une certaine sympathie pour leurs idées, leur façon d’opérer est juste totalement inadmissible

Il ne reste plus qu’un moyen pour éviter ce genre d’actions, c’est d’INTERDIRE LES MANIFESTATIONS dans la rue.

N’existe-t-il pas suffisamment d’autres moyens pour s’exprimer contre des organisations ou des mouvements de toutes sortes avec lesquels on n’est pas d’accord ?

 

 

18/11/2009

UNE NOTE DE COMPORTEMENT AU POST-OBLIGATOIRE

TROP D’ ECHECS  AU POST-OBLIGATOIRE

 

Les premières moyennes des élèves dans les écoles de commerce après un trimestre vont bientôt tomber.

Comme d’habitude, d’après les enseignants,  le pourcentage en première année sera très élevé, avoisinant les 70%.

Vous trouvez cela normal ?

J’estime pour ma part que c’est juste effrayant, et ceci d’autant plus quand on connaît les programmes dans certaines branches… pas toujours très exigeants avec beaucoup de révision des programmes du CO .

Mais alors, à quoi est dû ce phénomène ?

Nos élèves sont-ils limités ?

Posez cette question aux enseignants, et la réponse sera unanime :

L’échec dans 95% des cas est dû à l’ABSENCE DE TRAVAIL des élèves accompagné d’un désintérêt total et d’attitudes très négatives en classe .

Les élèves racontent sans gêne, qu’ils travaillent environ 10 minutes par jour toutes branches confondues.

 

Les directions sanctionnent les perturbateurs, mais l’élève une fois de retour en classe se comporte un peu mieux pendant un ou deux cours, et puis le cirque recommence. C’est beaucoup de travail pour les directions et l’encadrement de ce type d’ élèves coûte non seulement de l’argent mais également beaucoup d’énergie au personnel enseignant et administratif.

Le contribuable en attendant paye ses impôts qui sont tout de même assez élevés à Genève.

Un élève coûte au poste-obligatoire autour de 22'000 CHF par année. Si on peut supposer que 50% des élèves en première année échouent dans une école avec environ 1000 élèves, cela coûte à l’Etat plus d’un million de CHF par année et par école, et ceci chaque année. Et là je ne parle que de la 1ère année  du post-obligatoire.

Est-ce vraiment acceptable ?

Il est temps de prendre des mesures. L’école post-obligatoire n’est pas une garderie.

Un comportement insuffisant avec une moyenne insuffisante  doit être sanctionné au bout de chaque trimestre par une exclusion définitive.

Il faut donc de toute urgence introduire une note de comportement au post-obligatoire avec des directives très précises quant au calcul de cette note pour que les parents puissent prendre les mesures qui s'imposent.

 

 

23/07/2009

LA JUSTICE ET LES ECOLES

 

LA COLLABORATION ENTRE LA JUSTICE ET LES ECOLES EST NECESSAIRE !

 

 

Suite aux agressions intolérables, particulièrement odieuses et gratuites des 3 écoliers Zurichois à Munich envers plusieurs adultes, dont un handicapé physique, l’association VSLZH (l’association des enseignants de Zurich) ne comprend pas pourquoi la justice des mineurs, les autorités de tutelle, la police et les autres instances ne transmettent pas les informations concernant le comportement problématique de jeunes « de manière spontanée et non bureaucratique » aux écoles.

Cette association rappelle que les directeurs et personnel enseignant sont tenus par la confidentialité.

 

Il me semble évident qu’une bonne et très étroite collaboration dès le moindre dérapage quant à des actes irresponsables de la part de jeunes gens entre les différentes instances est indispensable. On doit pouvoir les cadrer et les suivre de très près sans tarder, en leur imposant des sanctions adaptées et en utilisant tous les moyens de prévention à disposition pour essayer d’éviter au mieux la mise en danger d’autrui et d’eux-mêmes.

 

Dans le cas des trois élèves zurichois, si l’école avait été au courant, elle aurait certainement pris des mesures pour encadrer différemment ces jeunes gens lors du voyage à Munich, ou alors elle aurait pu décider de les exclure.

 

Tous les arguments comme quoi il faudrait éviter la transmission de données aux écoles et à d’autres instances en cas d’actes de violence de toutes sortes commis par des jeunes pour ne pas "les stigmatiser et corrompre leur avenir"  me semblent dangereux pour la société.

 

Et pour éviter de plus en plus de drames humains toutes les instances doivent collaborer le plus étroitement possible et ceci dans une parfaite transparence.

 

 

 

 

 

 

 

 

21/05/2009

LE REGLEMENT D'APPLICATION SERA DECISIF

Le CP obtient la confiance des Genevois !

La population genevoise a clairement décidé. Elle préfère le contre-projet à l’initiative 134.

Ce qui est rassurant dans ce vote c’est que le score est très net avec env. 70% des voix et ne laissera de facto aucune chance à l’initiative 138 qui défend une hétérogénéité totale sur laquelle les genevois devront se prononcer en septembre.

Je ne doute pas un instant que l'initiative 138 va être balayée par le peuple genevois.

La prochaine étape sera l’élaboration d’un règlement d’application pour le contre-projet qui devra traduire au mieux l'esprit dans lequel ce dernier a été conçu.

Dans un deuxième temps il faudra s’attaquer aux moyens d’enseignement qui devront être adaptés aux différentes filières avec une pédagogie adéquate. Le socio-constructivisme des pédagogistes doit absolument disparaître des salles de classe.

In fine le règlement d’application sera déterminant pour que le CO retrouve une véritable vocation d’école exigeante. Les élèves devront être orientés et selctionnés sur la base de leurs véritables acquis. Il faudra veiller à ce que l’effort des élèves soit évalué de façon sérieuse et qu’on ne recommence pas par une espèce de marchandage (de la part de certains milieux) à pousser le même pourcentage d’élèves dans la section pré-gymnasiale, c’est-à-dire 80% comme à l’heure actuelle, qui subiront ensuite, comme depuis quelques années, une sélection brutale au 10ème degré.

La pondération différenciée des branches prévue par le CP ne permettra plus aux élèves d'avoir accès au collège avec simplement de bonnes notes en cuisine, gymnastique et géographie. Et c’est une bonne chose. Une note de 3 en français, allemand ou mathématiques ne pourra plus être compensée par une note de 5 en alimentation (enseignée seulement pendant 6 mois), comme c’est actuellement le cas. Un premier groupe dans lequel sont inscrits les branches principales ne permettra plus des compensations insensées entre matières incomparables.

Pour les épreuves commune il faudra prévoir des barèmes préétablis, sinon on continuera à tricher. Faire un barème sur la base de résultats des élèves de telle façon à ce que 2/3 des élèves aient la moyenne, comme c’est le cas actuellement , est irresponsable et fausse totalement la vision qu’on peut se faire des acquis de nos élèves.

Le système des passerelles devra être soigneusement étudié. L’élève ne devrait pas sur la base d’une simple demande accéder à une filière plus exigeante. Une fois qu'il aura fait ses preuves d'un travail constant et d’une attitude persévérante liés à de bons résultats, il pourra avoir accès à la passerelle demandée. C’est ce qu’on entend par effort, n’est-ce pas ?

Pendant la campagne il a été beaucoup question d’encadrement des élèves. Pour ma part j’espère vivement que la commission de l’enseignement qui se penchera sur le règlement d’application y introduira la note de comportement, un élément qui facilitera la vie des enseignants et des parents pour donner une vraie lisibilité de l’attitude de l’enfant en classe et qui permettra un bien meilleur encadrement de l’élève par des mesures appropriées en cas de besoin.

Faisons maintenant confiance à ceux qui mettront en place ce règlement d’application pour que ce contre-projet tienne ses promesses, c’est à dire de transformer le CO en une école avec des exigences clairement définies et d’orienter les élèves sur la base de leurs véritbales acquis, vers la section pré-gymnasiale comme vers les sections préprofessionnelles.

J’espère pouvoir compter sur ceux qui pensent que ce contre-projet plébiscite une école exigeante et qu’ils ne se feront pas influencés par ceux qui voudraient que ce contre-projet ressemble de plus en plus à l’IN 138 ! Soyons très prudents !