15/03/2009

L'ECOLE A L'EXPO "ZIZI SEXUEL"

INTRUSION INACCEPTABLE DU DIP DANS LA SPHERE FAMILIALE !

Tous les élèves entre 10 et 12 ans vont visiter dans le cadre de l’école l’exposition « ZIZI SEXUEL »

Le DIP a décidé d’amener tous les enfants de 5èmeet 6ème primaire et 7ème du CO à l’exposition « ZIZI SEXUEL » pendant les heures scolaires.

Au CO les demi-journées ont déjà été retenues, avec des bus TPG réservés qui transporteront tous les élèves de 7ème à Palexpo, donc tout est en place.

Dans le communiqué de presse du DIP on peut lire qu’il faut entre autre « décomplexer » notre jeunesse. (voir http://www.ge.ch/dip/GestionContenu/detail.asp?mod=breve....

Quand on observe l’habillement très provocant de certaines jeunes filles dans nos écoles, quand on sait que des élèves de pratiquement tout âge ne se gênent pas de regarder des images pornographiques sur leurs téléphones portables, il est surprenant que le DIP trouve nécessaire de « décomplexer » encore un peu plus cette jeunesse !

Cette exposition est soutenue par des psychologues, les mêmes ( ?) qui décident de la libération de délinquants sexuels, comme dans l’affaire Lucie !?

Les parents n’ont à ce jour reçu aucune information au sujet de cette exposition qu’on peut trouver choquante, et leur accord n’est même pas demandé.

Le DIP a décidé de ce qui est bon pour l’enfant, comment il faut aborder les questions au sujet de l’amour et de la sexualité. C’est intolérable !

Il est absolument inadmissible que l’école s’immisce dans la sphère la plus intime des familles. Ce n’est pas à l’Etat de décider comment il faut aborder les questions de l’amour et de la sexualité.

SI cette exposition est intéressante et instructive pour ces jeunes enfants, c’est aux parents de le décider. C’est aux parents d’accompagner leurs enfants à cette exposition s’ils le souhaitent !

A Paris cette exposition a suscité beaucoup de réactions auprès de certains parents.

Ci-après quelques extraits d’une lettre de la part de SOS EDUCATION en France à ce sujet :

Cher ami,

Des centaines de milliers d'écoliers s'apprêtent à aller

visiter l'exposition « Zizi sexuel », qui a ouvert ses portes

le 28 octobre 2007 à la Cité des Sciences à Paris.

Selon les psychologues organisateurs, il a été décidé de

« cibler la tranche des 9-14 ans car c'est à cet âge-là (...)

que les ados sont taraudés par le sexe. » (Le Parisien,

25 octobre 2007)…..

Dans cette exposition, les enfants sont invités à appuyer sur

une pédale pour provoquer l’érection, puis l’éjaculation d’un

mannequin.

Ils doivent manier la langue de deux marionnettes grandeur

nature pour apprendre à « se rouler une pelle ».

On les fait se coucher sur le lit d'une chambre conjugale

pour découvrir « l'univers de l'amour ».

Dans une salle où il est interdit aux adultes d’entrer, on

leur fait mettre des écouteurs pour entendre des propos sur

la masturbation et l'homosexualité que je vous laisse

imaginer.

Je m'arrête car, en me relisant, je m'aperçois que vous

risquez de ne pas me croire. Ce qui arrive dépasse

l'imagination……

…..Des seins de femme à la place

des yeux, un sexe d’homme sur la

tête, voilà comment est représenté

Titeuf, le héros, à l’exposition

“Zizi sexuel” de la Cité

des sciences……..

ZEP/GLÉNAT

C'est pour ça que je vous envoie des pétitions à signer

et à renvoyer au siège de l'association, 8 rue Jean-Marie

Jégo, 75013 Paris.

Bien entendu, la plupart des médias ont applaudi cette

exposition si « novatrice », qui fait « enfin découvrir aux

enfants le sexe sans tabou » (Le Parisien du 25 octobre

2007).

Si nous ne trouvons rien à redire à ça, que faudra-t-il

pour que nous réagissions ? Que les professeurs notent nos

enfants en classe sur la mise en pratique de ce qu'ils ont vu

à l'exposition ? Qu'on leur montre des films pornographiques

en maternelle ?

………

P.-S. : pour plus d'informations sur l'exposition « Zizi

sexuel » à la Cité des sciences à Paris, vous pouvez vous rendre

sur le site suivant :

http://www.republique-des-lettres.fr/10126-titeuf.php

Ou sur le Internet officiel dont l'adresse est la suivante :

http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/expositions/zizi-sexuel/

Vous pourrez entre autres constater de vos propres yeux que

cette lettre n'invente rien.

Commentaires

"la masturbation et l'homosexualité que je vous laisse

imaginer."

Oui j'imagine fortement qu'on leur dit que la masturbation est quelque chose de naturel dont il n'y a pas besoin d'avoir honte et que les homosexuel-les sont des humains comme les autres qui aiment un être du même sexe que le leur.

Je ne vois pas où est le mal, encore mieux je pense même que ceci pourrait tendre à offrir un autre son de cloche à ceux qui ne disposent que de discours rigides et réactionnaires et tendent ainsi à devenir tout aussi rigides que leurs aînés avec toutes les dérives que cela engendre.

Du moment que l'on sait que nos enfants pourront, quoique l'on fasse, avoir accès à des sites pornographiques, autant qu'ils reçoivent des informations dans ce cadre qui ne manqueront pas ensuite d'être discutées en classe. Ce n'est pas le sexe qui traumatise les enfants, les premiers jeux des enfants sont bien à caractère sexuel ("touche pipi", masturbation infantile), ce qui les traumatise c'est le manque de recul qui pourrait être posé par la présence d'un adulte et l'absence ou le refus de réponses à leurs questions.

Écrit par : Audrey | 15/03/2009

CHARLES BEER, dit ZIZI SEXUEL et VERONIQUE SIPURO
ont simplement perdu la raison !

En tout cas l'attitude hautaine de CB vis-à-vis
des journalistes qui s'étaient rendus ce matin à
la conférence de presse à l'Ecole Jacques-Dal-
phin étaient totalement déplacée. Je déteste ce
petit air supérieur qu'il s'amuse à prendre !
Il s'en est évidemment pris à l'Association
Refaire l'Ecole, dont il a critiqué la lettre
ouverte. Quelle honte ce Conseiller d'Etat !


16 Mars 2009

Exposition Zizi sexuel - lettre ouverte à Charles Beer


INFORMATION DE DERNIERE MINUTE (16.3.2009 20h20)

Nous apprenons que l'autorisation parentale sera demandée à l'école primaire et au Cycle d'orientation. C'était prévu.

Notre principale demande n'a plus lieu d'être.

Mais est-ce que la demande d'autorisation sera suffisamment explicite sur les contenus pouvant choquer certains parents et enfants ?
Et jusqu'où doit aller l'Etat sur ces questions "d'amour et de sexualité" avec des enfants de 11 ans ?
Quel rôle est le sien, au delà des cours d'éducation sexuelle déjà donnés et qui ne sont pas en cause ?

Et les enseignants, doivent-ils être obligés d'y aller s'ils ne le souhaitent pas ?

On peut en débattre.

Patrice Delpin
pour le comité de l'Arle



Genève, le 15 mars 2009

Monsieur le Président,

Le Département de l'Instruction publique annonce que tous les élèves genevois de 5ème et 6ème primaire, ainsi que tous ceux de 1ère année du Cycle d’orientation (7ème année) iront ce printemps visiter l’exposition “Zizi Sexuel” à Palexpo pendant une demi-journée d'école. (http://www.ge.ch/dip/GestionContenu/detail.asp?mod=breve.html&id=914)

Vous n’êtes pas sans savoir que cette exposition a déjà fait des remous lors de son installation à Paris. L’Education Nationale y ayant envoyé tous les élèves de la région parisienne, une pétition (lancée par SOS-Education) rassemblant plus de 8’000 signatures avait exprimé un certain mécontentement face à cette situation (lettre en annexe) .

Sans porter de jugement sur le bon goût de cette exposition, nous pensons que, vu son contenu, certains parents (ainsi que certains enseignants) pourraient trouver des raisons de ne pas y envoyer leurs enfants.

En effet, dans cette exposition :
- les élèves peuvent appuyer sur une pédale pour provoquer l’érection, puis l’éjaculation d’un mannequin ;
- ils peuvent manier la langue de deux marionnettes grandeur nature pour apprendre à « se rouler une pelle » ;
- on les fait se coucher sur le lit d'une chambre conjugale pour découvrir « l'univers de l'amour » ;
- dans une salle, où il est interdit aux adultes d’entrer, on leur fait mettre des écouteurs pour entendre des propos sur la masturbation et l'homosexualité.

L’ARLE pense qu’au-delà des cours d’éducation sexuelle d’excellente qualité qui sont dispensés dans nos écoles (et sur lesquels, rappelons-le, les parents sont informés et peuvent refuser d'y envoyer leurs enfants), ce n’est pas à l’Etat de décider comment il faut aborder les questions de l’amour et de la sexualité.

Si cette exposition est intéressante et instructive pour ces jeunes élèves, c’est aux parents de le décider et d’accompagner leurs enfants à cette exposition s’ils le souhaitent !

La sexualité fait partie de la sphère privée et nous estimons indispensable que les parents donnent leur autorisation pour cette visite après avoir été orientés sur son but et son contenu. Ils doivent pouvoir jouir d’une entière liberté dans ce domaine. Les enseignants qui ne souhaiteraient pas visiter cette exposition avec leur classe ne devraient en aucun cas y être contraints.

En espérant que vous comprendrez l'urgence de notre démarche, veuillez recevoir, Monsieur le Président, nos salutations les meilleures.


MARC FISCHER
Président de l’Arle

Annexe mentionnée : lettre de SOS Education

Cette lettre ouverte au format pdf

Écrit par : canard | 17/03/2009

Les commentaires sont fermés.