15/03/2009

INTRUSION INACCEPTABLE DANS LA SPHERE FAMILIALE DE LA PART DU DIP

INTRUSION INACCEPTABLE DU DIP DANS LA SPHERE FAMILIALE !

Tous les élèves entre 10 et 12 ans vont visiter dans le cadre de l’école l’exposition « TITEUF »

Le DIP a décidé d’amener tous les enfants de 5èmeet 6ème primaire et 7ème du CO à l’exposition « TITEUF » pendant les heures scolaires.

Au CO les demi-journées ont déjà été retenues, avec des bus TPG réservés qui transporteront tous les élèves de 7ème à Palexpo, donc tout est en place.

Dans le communiqué de presse du DIP on peut lire qu’il faut entre autre « décomplexer » notre jeunesse. (voir http://www.ge.ch/dip/GestionContenu/detail.asp?mod=breve....

Quand on observe l’habillement très provocant de certaines jeunes filles dans nos écoles, quand on sait que des élèves de pratiquement tout âge ne se gênent pas de regarder des images pornographiques sur leurs téléphones portables, il est surprenant que le DIP trouve nécessaire de « décomplexer » encore un peu plus cette jeunesse !

Cette exposition est soutenue par des psychologues, les mêmes ( ?) qui décident de la libération de délinquants s….., comme dans l’affaire Lucie !?

Les parents n’ont à ce jour reçu aucune information au sujet de cette exposition qu’on peut trouver choquante, et leur accord n’est même pas demandé.

Le DIP a décidé de ce qui est bon pour l’enfant, comment il faut aborder les questions au sujet de l’amour et de la s………….. C’est intolérable !

Il est absolument inadmissible que l’école s’immisce dans la sphère la plus intime des familles. Ce n’est pas à l’Etat de décider comment il faut aborder les questions de l’amour et de la s……….

SI cette exposition est intéressante et instructive pour ces jeunes enfants, c’est aux parents de le décider. C’est aux parents d’accompagner leurs enfants à cette exposition s’ils le souhaitent !

A Paris cette exposition a suscité beaucoup de réactions auprès de certains parents.

Ci-après quelques extraits d’une lettre de la part de SOS EDUCATION en France à propos de cette exposition :

Cher ami,

Des centaines de milliers d'écoliers s'apprêtent à aller

visiter l'exposition « Z… S….. », qui a ouvert ses portes

le 28 octobre 2007 à la Cité des Sciences à Paris.

Selon les psychologues organisateurs, il a été décidé de

« cibler la tranche des 9-14 ans car c'est à cet âge-là (...)

que les ados sont taraudés par le s…. » (Le Parisien,

25 octobre 2007)…..

Dans cette exposition, les enfants sont invités à appuyer sur

une pédale pour provoquer l’ér……, puis l’éjac…….. d’un

mannequin.

Ils doivent manier la langue de deux marionnettes grandeur

nature pour apprendre à « se rouler une pelle ».

On les fait se coucher sur le lit d'une chambre conjugale

pour découvrir « l'univers de l'amour ».

Dans une salle où il est interdit aux adultes d’entrer, on

leur fait mettre des écouteurs pour entendre des propos sur

la masturbation et l'homosexualité que je vous laisse

imaginer.

Je m'arrête car, en me relisant, je m'aperçois que vous

risquez de ne pas me croire. Ce qui arrive dépasse

l'imagination……

…..Des seins de femme à la place

des yeux, un s… d’homme sur la

tête, voilà comment est représenté

Titeuf, le héros, à l’exposition

“Z… s…” de la Cité

des sciences……..

ZEP/GLÉNAT

C'est pour ça que je vous envoie des pétitions à signer

et à renvoyer au siège de l'association, 8 rue Jean-Marie

Jégo, 75013 Paris.

Bien entendu, la plupart des médias ont applaudi cette

exposition si « novatrice », qui fait « enfin découvrir aux

enfants le s…. sans tabou » (Le Parisien du 25 octobre

2007).

Si nous ne trouvons rien à redire à ça, que faudra-t-il

pour que nous réagissions ? Que les professeurs notent nos

enfants en classe sur la mise en pratique de ce qu'ils ont vu

à l'exposition ? Qu'on leur montre des films pornographiques

en maternelle ?

………

P.-S. : pour plus d'informations sur l'exposition « Z…

s….. » à la Cité des sciences à Paris, vous pouvez vous rendre

sur le site suivant :

http://www.republique-des-lettres.fr/10126-titeuf.php

Ou sur le Internet officiel dont l'adresse est la suivante :

http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/expositions/zizi-sexuel/

Vous pourrez entre autres constater de vos propres yeux que

cette lettre n'invente rien.

VOUS TROUVEZ LA VERSION INTEGRALE SUR MON BILLET PRECEDENT. IL SEMBLERAIT QUE CERTAINS MOTS SOIENT CENSURES, MAIS PAS LA VISITE DE NOS JEUNES ENFANTS A CE GENRE D'EXPO !

Commentaires

Et un scandale de plus...
Le DIP ne sait pas quoi inventer pour surtout ne pas travailler...

Écrit par : Dédé | 15/03/2009

Bonsoir Madame,
Paris étant la Ville Lumière, notre très cher responsable, de la nuit dans laquelle se trouve l'instruction genevoise, pense avoir trouvé un moyen peu onéreux et lu ...dique et/ou ...brique d'éclairer le cerveau... de nos enfants. Quant à demander une quelconque autorisation parentale, elle sera probablement demandée au dernier moment, après que l'enseignant/enseignante en aura longuement vanter le contenu en classe. Ce qui équivaudra à l'enfant, dont les parents refuseront l'autorisation d'y participer, toutes sortes de moqueries de la part de ses camarades, mais cela Monsieur B. n'en a cure comme à son habitude.

Écrit par : Loredana | 15/03/2009

Chère Madame,

Avez-vous visitez l'exposition TITEUF à Paris. Vous l'auriez fait vous ne diriez pas les incongruités que vous avancez. Dire que le DIP n'a pas demandé l'avis aux parents est FAUX! car moi j'ai reçu une feuille de ma fille demandant mon autorisation à participer ...

Faire un amalgame entre l'horrible crime de cette jeune fille et l'exposition est carrément abjecte.

Vous pouvez être contre l'éducation sexuelle ou contre l'éducation tout court mais cela ne vous dispense pas de dire des bêtises et de dire des monstruosités.

Quoi qu'il en soit n'ayez pas peur des érections ni des éjaculations, en plus vous en avez une immense à Genève.

Je veux parler du jet d'eau bien sûr et je vous conseil d'écrire aux autorités pour le supprimer.

Autre chose, connaissez-vous l'association SOS EDUCATION ? Organisation proche d' " Avenir de la Culture ", émanation française d'une secte internationale de catholiques intégristes, " Tradition-Famille-Propriété ", qui fut mise au ban par l'épiscopat pour avoir voulu assassiner le pape Jean-Paul II, trop " laxiste " à son goût...

Écrit par : Léon | 15/03/2009

Hello Marion! La sexualité apprise à l'école, via une expo de Titeuf? De nouveau du n'importe quoi dans le royaume de CB! Des conneries qui s'opposent, en plus : je me souviens qu'une circulaire déjà en 2004-2005 prévenait que les élèves habillées "trop sexy" étaient tout simplement sanctionnées par ... un renvoi! Eh bien, y aura-t-il des travaux pratiques en la matière?

Écrit par : micheline | 15/03/2009

Je doute que les enseignantes et les enseignants du primaire acceptent de lâcher leurs élèves dans cette foire du mauvais goût.
Je souhaiterais vraiment connaître l'avis de la nouvelle directrice générale a i de l'enseignement primaire à propos de cette débauche de vulgarités.
Je doute qu'elle puisse approuver cette caricature du sexe et de l'amour !
L'éducation sexuelle ( Histoire de la vie) prodiguée par les professionnels du Service de la santé de la jeunesse suffisent parfaitement à répondre aux questions de nos jeunes élèves.

Écrit par : Jean-François Girardet | 15/03/2009

Cetainement que Mme Danièle Jeanrenaud Dokic
cotionnera cette petite sortie instructive.

Mme Jeanrenaud Dokic est une femme trés peu collaborante avec les parents d'élèves.

Du moins lorsque le D.I.P à des tors.

Il est étonnent que le D.I.P stigmatise les parents à longueur de journée en invoquant un manque d'éducation/de collaboration et dés que l'occasion se présente, prend en charge la sexualitée de nos enfants de façon dévérgondée.

Il me semble que cette explication ne pousse pas nos jeunes à respecter leurs corps.

M.Beer prône le K.O au D.I.P et on commence à en avoir marre.

Et de toute façon, si un de ses jeunes est dicipés aprés cette visite ou si un parent se plaint, on aura cas mettre l'élève en classe spécialisé, car c'est bien ce que les dirlos de beer défendent comme concept pour erradiquer les mécontants.

Vraiment, on attend toujours la démission de M.BEER.

Les dégats causer par Beer et sa clic vont êtres durs à ratraper.

ABE

Écrit par : sarah | 15/03/2009

Madame, Avez-vous visité cette exposition à Paris ? Ceux qui s'insurgent sans rien savoir de cette expo devraient au moins consulter les documents qui l'accompagent, à destination des parents et des enseignants : http://tinyurl.com/d7g3t6

C'est une chance pour les écoliers genevois de pouvoir voir cette exposition qui a rencontré un très grand succès à Paris. Les pétitions contre l'exposition en France provenaient de milieux des plus réactionnaires, comme précisé par Léon ci-dessus.

Vous devriez vous renseigner sur leurs auteurs avant de reproduire leurs propos, sauf si vous partagez leurs opinions religieuses, ce qui est votre droit le plus strict. Mais n'attendez pas que ces avis extrêmes soient pris en compte à Genève, dont l'éducation est laïque bien heureusement.

Écrit par : Tatage | 16/03/2009

Pour rassurer ceux que l'exposition effraie :

Maud Gouy et Dorothé Vatinel, les muséographes de l’exposition, ont voulu qu’elle transmette « des valeurs fondamentales comme le respect, le consentement, la parité, la tolérance ou l’écoute ». La curiosité sexuelle des plus jeunes trouve ici des réponses selon plusieurs thèmes successifs : "Etre amoureux", qui prend place dans les chambres de Nadia et de Titeuf. On passe ensuite dans la salle de bains pour se regarder sous toutes les coutures et envisager les scénarios de "La puberté". Quant à la grande question : "c’est quoi faire l’amour" ? la réponse nous est donnée dans le jardin secret où l'on nous explique le comment du pourquoi. La salle de classe quant elle sera le lieu où sera levé le mystère de cette chose étrange qu'est "Faire un bébé"..Enfin, on apprend dans "la rue" à reconnaître les dangers comme la pédophilie, l’inceste, les abus sur Internet… Entourée d’animations et autres conférences sur l’enfance, Zizi sexuel est l’expo qui répondra aux questions intimes des enfants et dans la bonne humeur !

http://tinyurl.com/dlh7pn

Écrit par : Tatage | 16/03/2009

Marion, pour une fois, je ne suis pas d'accord avec toi. Je n'ai pas vu l'expo, mais je lis Titeuf, comme je lis et regarde les bouquins et émissions favorites de mes deux ados, leurs sites sur Facebook et, assiste en tant que parent/surveillant, à la boum annuelle de leur école.
C'est précisément parce que le porno est à portée de souris et de natel qu'il est important qu'un avis autorisé sur la sexualité leur soit apporté, assorti de quelques conseils. Si ceux-ci sont apportés avec humour et poésie, ce qui est incontestablement le cas de Titeuf, c'est beaucoup plus efficace. Le coup des seins à la place des yeux et du sexe dans la tête, c'est juste le loup de Tex Avery.
Il est évident qu'il faut poser des limites. Le tout est de savoir où. A leur âge, il est urgent qu'ils apprennent à rire des choses du sexe et à distancier. Le diaboliser, c'est sans doute ce que des adultes peuvent faire de pire en matière d'éducation.

Écrit par : Philippe Souaille | 16/03/2009

On s'interoge sur le fait que les caisses sont toujours vides au D.I.P lorsqu'il s'agis de promouvoir des sorties culturelles: théâtres,musées,ect..
Dans le cas de l'expo de M Zep, comme par magie les caisses sont pleines...
Si M Beer est resté un grand enfant et qu'il aime les expos de son petit copain zep, cela le reguarde, il a cas y allez le dimanche comme tous le monde.
Mais de là à contraindre chaques élèves...c'est vraiment démesuré.
M Beer fait un joli cadeau à Zep avec l'argent de nos impôs....

Écrit par : sarah | 16/03/2009

Tatage allias Beer ou son serviteur, nous dit sur cette expo:

"La curiosité sexuelle des plus jeunes trouve ici des réponses selon plusieurs thèmes successifs : "Etre amoureux", qui prend place dans les chambres de Nadia et de Titeuf. On passe ensuite dans la salle de bains pour se regarder sous toutes les coutures et envisager les scénarios de "La puberté". Quant à la grande question : "c’est quoi faire l’amour" ? la réponse nous est donnée dans le jardin secret où l'on nous explique le comment du pourquoi. La salle de classe quant elle sera le lieu où sera levé le mystère de cette chose étrange qu'est "Faire un bébé"..Enfin, on apprend dans "la rue" à reconnaître les dangers comme la pédophilie, l’inceste, les abus sur Internet… Entourée d’animations et autres conférences sur l’enfance, Zizi sexuel est l’expo qui répondra aux questions intimes des enfants et dans la bonne humeur !"


Et nos enfants ont besoins d'apprendre ses valeurs dans un expo parmis des miliers de camarades...?

Écrit par : sarah | 16/03/2009

@ Léon

dans l'école de mon enfant en 5P, ni au CO de l'autre en 7e, on ne nous a pas demandé d'autorisation...

Peut-être dans votre cas, est-ce une initiative individuelle ?

En tout cas, mes enfants n'iront pas à l'école pour visiter cette expo.
Les activités décrites sont de très mauvais goût.

Écrit par : René | 16/03/2009

@Sarah

Il vaut mieux savoir avant d'écrire ... Le DIP ne finance pas l'expo c'est la Fondation Hans Wilsdorf.

@René
C'est votre droit, mais la mienne de fille ira et je ne souhaite pas qu'une bande de culs-bénit entrave l'éducation et la formation de ma fille. Si vous voulez revenir au XIX libre à vous mais laissé les enfants (et les miens) en dehors de vos combats d'arrière garde.

Écrit par : Léon | 16/03/2009

@Léon

C'est vous qui nous imposez votre vison sans respect pour d'autres.

Personne n'est empêché d'y aller. Mais il est normal que les parents , responsables de l'éducation de leurs enfants, décident pour eux... ce n'est pas à l'école de l'imposer à tous.

Écrit par : René | 16/03/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Eh bien, je suis surpris d'apprendre via les blogs et les journaux cette excursion... car sauf erreur de ma part et à moins que j'aie jeté le courrier du DIP ou éventuel formulaire remis par mon enfant... je n'étais pas au courant de cette visite.

Bref, si les activités proposées sont du genre "écrase mon panard pour que je bande et que j'..... " c'est super :o)

Comme ça... nos schtoumpfs passeront leur temps à s'écraser les pieds au lieu de jouer à "touche pipi"... ;o)

Plus de risque de grossesse, plus de tournante... la suite logique serait de les amener à prendre des cours de Tango où ils spprendraient à bien écrabouiller les pieds de leur partenaire.

Pour le "roulage de pelle"... nous n'avions pas besoin de prendre des cours... comme quoi tout se virtualise, même le bisou langoureux. "Attend, attend, je prends ma poupée, on va se rouler une pelle...!!!"

Quant à l'éventualité que cette visite "culturelle" indispensable soit une obligation, là aussi j'attends de voir parce que jusqu'à preuve du contraire, les parents sont seuls responsable de l'éducation de leur enfant.

Ah ! il est bien loin le temps où fallait inventer toute sorte de stratagèmes pour draguer une fille et summum, en arriver à la convaincre de lui "enrouler la lange avec la nôtre"...

Petite question subalterne, est ce que les poupées à roulage disposent de configurations différentes, parce que rouler une pelle à une fille qui a des bagues ou pas ne relève pas du tout de la même technique... :o)

Somme tout une expo bien incomplète et ne répondant pas aux réalités d'aujourd'hui.

PTDR :o)

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 16/03/2009

@René : Etant donné que l'exposition dure du jusqu'en juin, laissez peut-être aux enseignants le temps de s'organiser et ne leur faites pas un procès d'intention. Peut-être que toutes les classes ne vont pas se précipiter le premier mois.
Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur SOS-Education : http://www.re2.freesurf.fr/Actions/commsos.html

Voir défendre et propager ces thèses à Genève n'est pas un signe de progrès, mais d'une volonté de retours à l'obscurantisme. Va-t-on voir remis en cause aussi les cours d'éducation sexuelle à l'école, l'enseignement de la biologie et des sciences, l'esprit de tolérance qui font de Genève ce qu'elle est ? A désespérer!

Écrit par : Tatage | 16/03/2009

"Somme tout une expo bien incomplète et ne répondant pas aux réalités d'aujourd'hui."
Et si vous attendiez de l'avoir visitée vous-même avant de monter au créneau pour la décrier avant même de savoir ce qu'on y trouve et si elle peut répondre aux attentes des enfants d'aujourd'hui ?

Tiens, on devrait l'imposer aux parents avant qu'ils l'autorisent ou pas à leurs enfants.

C'est dingue cette récupération politique!

Écrit par : Tatage | 16/03/2009

Pour que cela soit clair: Je n'ai rien contre l'exposition en soi. mais je m'oppose catégoriquement à ce que l'école s'immisicie dans la sphère privé, familiale. Il y a longtemps déjà que le DIP voudrait inculquer à nos élèves comment il faut se sentir dans tel ou tel cas etc.... L'amour est une affaire privée,la sexualité également et à cet âge c'est aux parents de décider comment ils veulent aborder ces questions avec leurs enfants.
Le DIP n'a-t-il pas autre chose à faire que de s'cccouper de ces questions -là ?
QUant à la lettre SOS Education: je ne connais pas en particulier cette association,j'ai mis quelques extraits pour que les parents puissent se rendre vraiment compte de quoi il s'agit dans cette expo. Le DIP ne va jamais les renseigner dans les détails !
QUe les parents aillent de leur propre chef voir cette expo avec leurs gamins, mais ce n'est pas à l'école de les forcer !
Expérience faite !

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 16/03/2009

Encore une tempête dans un verre d'eau ... probablement de parents légèrement catho sur les bords qui n'ont toujours rien compris de leur préado ... l'horreur, on va lui parler de zizi !

Écrit par : Djinius | 16/03/2009

@tapage

si je comprends bien, l'esprit de tolérance se niche dans le fait de pouvoir appuyer sur un mannequin pour le faire éjaculer...

Et maintenant vous voulez imposer cela aux parents...
Au secours, Mao revient !

Écrit par : rené | 16/03/2009

allons mesdames...un peu de libertinage ne fait pas de mal...!!!
Il n'y a rien dans cette expo que nos enfants ne connaissent déjà...à l'heure du "porno partout", enseignons à nos enfants à dédramatiser un peu le sujet...cela peut-être amusant et positif pour "débloquer" les vieux tabous rétrogrades...Expliquer l'homosexualitée ou les rapports sexuels, n'a rien de choquant...cela existe et c'est NORMAL !
il n'y a pas de déviances dans cette expo, pas de pédophilie, scato, zoo....
donc on explique aux enfants une certaine norme sexuelle, sur un thème ludique et imagé...d'ailleurs, ZEP est plutôt apprécié ddes jeunes...
Finalement, c'est plutôt la méthodes et les lacunes pour informer les parents qui fait défaut dans cette affaire... M: BEER, agit comme toujours de son propre-chef, omettant toute vrai débat avec les parents. Le rôle de l'Ecole, c'est d'éduquer, d'instruire, MAIS sans heurter la sensibilité et les particularismes propres à chaque cellule familiale.

Écrit par : mur | 16/03/2009

et la TDG vient de confirmer que c'est une tempête dans un verre d'eau ...

Écrit par : Djinius | 16/03/2009

Tant mieux si le DIP demande une autorisation.
On verra la qualité du contenu informatif de cette autorisation.

Dans le doute, il vaut mieux prévenir que guérir.

Écrit par : rené | 16/03/2009

maintenant, il faut espérer qu'une collaboraton étroite entre les parents et les enseignants se noue pour apaiser cette affaire... les enseignants devraient réaliser un travail d'information auprès des parents en soumettant la possibilité d'une telle "sortie" culturelle.
Ainsi, ceux qui ne souhaiteraient pas voire leur enfant figuré sur la liste pourront décider en toute connaissance de cause, et sans stigmatisation dans un sens ou l'autre...
Dédramatiser la sexualitée permettra de recadrer le débat du respect de la Femme et du Corps Humain en général... Alors oui à cette expo dans le cadre scolaire, mais avec un travail de communication et d'explication en amont de cet événement pour expliquer le rôle et l'intérêt d'une telle démarche...ne pas informer et imposer, c'est laisser le champs-libre au discours rétrograde.

Écrit par : mur | 16/03/2009

@rené: allez voir l'exposition et venez en reparler après. Comme toujours, extraire qu'un seul élément, hors de son contexte, sans les explications qui l'accompagnent, est réducteur et ne favorise pas la compréhension. Vous repétez ce que d'autres ont écrit, sans connaître le sujet. Lisez plutôt la DB de Zep : Le guide du zizi sexuel
http://www.tcho.fr/lacollec_album_tcho.php?ISBN=9782723428026

Je m'étonne que Mme Garcia reproduise sur son blog les arguments d'une telle association, sans la connaître et sans connaître les valeurs qu'elle défend. ARLE semble en faire de même
http://www.arle.ch/autorite-violence/autorite/236-exposition-zizi-sexuel-lettre-ouverte-a-charles-beer

C'est donner beaucoup d'importance à une association dont les dérives réactionnaires ont été dénoncées en France. Je trouve que ça enlève de la crédibilité à votre action pour une école tournée vers le futur.

"Le DIP n'a-t-il pas autre chose à faire que de s'occuper de ces questions -là ?"
Ces questions-là comme vous dites font partie des questions importantes pour les ados. Et c'est très bien que l'école s'occupe aussi de ces questions et donne à tous les enfants un espace pour s'informer, discuter et poser des questions qu'ils n'osent pas forcément poser chez eux, en complément aux informations données par les parents.

L'éducation sexuelle fait aussi partie du programme de l'école genevoise, et cette exposition entre parfaitement dans ce cadre. Elle a été vue en France par des centaines de milliers de visiteurs. Je parie qu'à Genève elle sera visitée par des ados de tous les cantons et de la France voisine, et pas uniquement par les élèves de l'école publique genevoise. En tout cas, j'irai la voir avec des ados proches de moi et qui n'ont pas la chance d'y aller avec leur école.

Écrit par : Tatage | 16/03/2009

Bonjour à tous,
Tout ces commentaires me donnent une envie irrésistible d'aller voir cette expo... Merci !

Écrit par : Loredana | 16/03/2009

Tatage...Oui, l'éduc sexuelle fait partie du prog scolaire...mais il ne faut pas imposer les teneurs d'un tel programme sans en avoir discuté au préalable avec les familles...M. BEER, décide du bien de nos enfants, sans même nous consulter...il y a des sujets comme la sexualitée qui ont un criant besoin d'explication, de débat, d'information....afin de lever les freins éducationnels des familles...vouloir fonctionner avec les familles comme vous le fîtes pour vos directeurs...à savoir imposer votre potentat...risque bien d'amener encore plus de foudres sur votre royale posture...

Écrit par : mur | 16/03/2009

D'ailleurs, si vous reprenez le titre du billet de Marion Garcia :
"INTRUSION INACCEPTABLE DANS LA SPHERE FAMILIALE DE LA PART DU DIP"
il n'y ait pas fait mention de l'expo en elle même, ni même de sa qualité intrinsèque, ni même du bien.fondé d'une telle expo dans le cadre scolaire...Non, le titre fait référence à l'approche intrusive et despotique qui est faite au respect de la cellule familiale...comment qualifier le rôle d'un père qui serait opposé à une telle sortie, et qui verrait malgré tout sa fille s'y rendre...n'y aurait-il pas dès lors une pèrte de repère et d'autorité parentale inhérente à cette situation...sans parler des dégats sur l'adolescente en pleine muttion et à la recherche de limites...
en même temps, interdire cette sortie peut entrainer la stigmatisation de l'enfant au sein de sa classe et de son groupe d'amis, le faisant passer pour puritain, et sujet aux railleries diverses des autres cxamarades...

Écrit par : mur | 16/03/2009

Marion, toujours pas d'acccord. L'école a un rôle à assumer. L'habillement des mômes par exemple, je crois me souvenir que toi et moi sommes pour que l'école instaurent des règles minimales de décence. Mais c'est outrepasser la liberté des parents de laisser leur gamine aller à l'école en string si ça lui chante... Ou leur garçon avec la ceinture du jeans sous les fesses. Un règlement clair à ce sujet serait à mon avis salutaire
A linverse, l'école doit assurer une éducation sexuelle minimale. Parce que tous les parents ne le font pas et que cela peut engendrer un certain nombre de problèmes. Y compris au niveau de l'intégration d'ailleurs, mais aussi pour l'équilibre des enfants.
En revanche, les parents d'élève ou leurs représentants doivent avoir un mot à dire démocratiquement sur le contenu du-dit programme et la manière dont il est enseigné. Comme ce n'est pas possible de les interroger tout le temps, on délègue à l'autorité scolaire. Qui dans le cas présent, a estimé que cette expo était pertinente. On peut être d'accord ou non, mais c'est de la qualité et du contenu de l'expo qu'il faut discuter et non pas de l'existence même d'une éducation sexuelle, qui me parait à la fois nécessaire et largement acceptée par la majorité. Et si la majorité est d'accord, il me semble que tous doivent y aller. Sinon demain on retire les fondamentalistes de tous poils des cours d'éducation sexuelle, puis des cours d'histoire et de sciences naturelles, on ne parle plus de religion, ni d'instruction civique etc...
Bien à toi

Écrit par : Philippe Souaille | 16/03/2009

PHilippe, tout à fait d'accord concernant un code vestimentaire. Mais n'oublie pas que l'éducation sexuelle existe dans les écoles genevoises, dès l'école primaire, les parents donnent leur accord et connaissent le contenu des cours.
Mais cette expo, pourquoi doit-elle être absolument obligatoire pour tout le monde sans que les parents puissent donner leur accord ?
C'est cela la vraie question !
L'ETAT DECIDE dans le domaine de l'intimité, NON et NON, chaque parent doit pouvoir donner son accord au minimum.$
Et puis, après une expo. un enfant devrait pouvoir en discuter avec quelqu'un, non ? Et je pense le mieux placés sont les parents pour en discuter avec l'enfant.
Puis par exemple les 7èmes du CO, là tu as encore des vrais enfants comme des ados à 100%. La différence de maturité est énorme, alors c'est aux parents de décider si cette expo pourrait être important ou pas.
Et puis il y aussi le phénomène de la découverte... on leur sert le sexe et l'amour (d'aillerus pas toujours lié) sur un plateau, voilà. Peut-on laisser l'enfant encore un peu dans le mystère, qui a aussi son charme jusqu'à un certain point le lasser découvrir les choses à son rythme? Combien de fois on nous répète que l'enfant ne se développe pas de la même façOn et au même rythme, mais là tout d'un coup, tout le monde se trouve au même stade de développement, bizarre, non ?

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 16/03/2009

"On délègue à l'autorité scolaire"...
M. Souaille...c'est là tout le problème...à trop déléguer, on ne maitrise plus rien !
il faut vraimenbt une triangulation des rapports validant les choix éducationnels pour nos enfants : les parents, dip et les enfants...espérons que les nouveaux conseils d'établissements aillent dans ce sens...

Écrit par : mur | 16/03/2009

Maame, Avez-vous visité cette exposition à Paris ? Ceux qui s'insurgent sans rien savoir de cette expo devraient au moins consulter les documents qui l'accompagent, à destination des parents et des enseignants : http://tinyurl.com/d7g3t6

C'est une chance pour les écoliers genevois de pouvoir voir cette exposition qui a rencontré un très grand succès à Paris. Les pétitions contre l'exposition en France provenaient de milieux des plus réactionnaires, comme précisé par Léon ci-dessus.

Vous devriez vous renseigner sur leurs auteurs avant de reproduire leurs propos, sauf si vous partagez leurs opinions religieuses, ce qui est votre droit le plus strict. Mais n'attendez pas que ces avis extrêmes soient pris en compte à Genève, dont l'éducation est laïque bien heureusement.

Écrit par : Tatage | 17/03/2009

@ Dans la lettre de SOS Education sont énumérés quelques exemples de l'expo, reproduits d'ailleurs au TJ de 19h30 d'hier. C'est suffisant. Le reste ne m'intéresse pas.
L'ETAT N'A PAS A DECIDER COMMENT IL FAUT ABORDER L'AMOUR ET LA SEXUALITE. POINT !
Ceux qui veulent y aller y vont, PAS DE PROBLEME, MAIS CE N'EST PAS L'AFFAIRE DU DIP. Des cours d'éducation sexuelle existent à GE dasn toues les écoles dès le primaire et c'est très bien comme cela. Le reste n'est pas nécessaire !
Quant au succès vanté de cette expo, sachez que tout ce qui touche au sexe a toujours bcp de succès !
On parle également bcp de respecter des sensibilités différentes, et dans ce domaine tout d'un coup elles n'existeraient plus ? DrÔle de mentalité !

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 17/03/2009

"Le reste n'est pas nécessaire" - Ce serait bien d'avoir l'avis des profs d'éducation sexuelle sur cette exposition et en quoi elle est un complément à l'éducation sexuelle qui est faite dans les classes.

On peut aussi visiter : http://zizisexuel.ch qui contient des informations pour les parents et enseignants. Et comme vous êtes enseignante je crois, vous demanderez l'avis de vos élèves après leur visite. Peut-être vos craintes seront atténuées. Et comme parent, vous pouvez accompagner vos enfants à cette expo, ou la leur interdire.

Étonnant de constater comme la sexualité expliquée aux enfants fait encore problème pour dans certains milieux, même à Genève.

Écrit par : Tatage | 17/03/2009

@ Marion Garcia-Bedetti
"Et puis il y aussi le phénomène de la découverte..." ?????
Alors que l'on essaie de faire de la prévention pour que les enfants puissent avoir une idée de ce qu'est le sexe, le respect et l'amour AVANT de découvrir le porno, qu'ils vont immanquablement découvrir un jour ou l'autre, vous prendriez le risque pour vos enfants de les laisser au charme de la découverte?
Libre à vous. Pas moi.
Mais je trouve limite scandaleux de tenir de tels propos à notre époque.

Personnellement, j'ai entendu ce "scoop" à la radio ce matin. J'ai trouvé que c'était une excellente approche. Pour remédier entre autres au silence de nombreux parents sur le sexe.
De plus de l'avis des personnes responsables des formations "histoire de la vie", il était important de coupler la visite de l'expo avec la possibilité d'en discuter ouvertement avec les parents ou en classe par la suite.

On s'attaque sans cesse à ce que l'école ne fait pas pour nos enfants. Et lorsqu'il y a une bonne initiative, dont vont bénéficier tous les enfants, l'école ne doit surtout plus s'en mêler.

Je suis d'accord avec certains commentaires, c'est de l'obscurantisme. Et c'est révoltant.

Écrit par : Pascale | 17/03/2009

@Pascale: voyons, vous ignorez totalement la réalité.... le porno est déjà sur les téléphones portables de nos plus jeunes enfants dans les écoles, bien AVANT que CETTE EXPO ait été inventée et crée ! ET sur la télé des parents quand ces derniers laissent tout faire, dans les journaux que les jeunes se procurent depuis toujours....
Comme je l'ai déjà dit, pas de problème qu'on fasse de l'éducation sexuelle à l'école,c'est une bonne chose, mais envoyer tous les jeunes d'office à cette expo n'est tout simplement pas nécessaire. A chaque parent d'ne juger.
Le DIP devrait plutôt s'occuper d'introduire un jour un vrai code vestimentaire, pour éviter que des jeunes filles de 12 ans ou encore plus jeunes se promènent presque comme des prostituées dans les écoles... mais évidemment cela c'est bcp plus compliqué et demande un vrai investissement. Envoyer des enfants à une expo est tellement pous simple !

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 17/03/2009

Pas d'accord avec vous, cette expo s'adresse aux enfants dès 9 ans. Et à 9 ans, heureusement, pas tous les enfants sont déjà confrontés à des images de porno.

Je n'ignore pas la réalité. C'est justement l'occasion d'en parler, et à l'école et avec les parents AVANT. Et si c'est déjà fait, d'en parler toujours. Pour que nos enfants aient une image plus saine et plus enviable de l'amour.
L'habillement, je suis d'accord sur un code pour la décence. Mais je dois avouer que je n'ai jamais vu de si jeunes filles habillées telles des prostituées.

"Déjà présent sur les téléphones portables des plus jeunes enfants"
Euh alors là pour moi il y a un problème de parents, pas d'école. Où l'école fournit-elle aussi les téléphones portables? Idem pour la télé et les journaux. Pas l'école, les parents...

Écrit par : Pascale | 17/03/2009

Tiens Tatage s'est éclipsé(é) et Pascale prend le relai, on dirait deux moutons
de CB qui font des heures supplémentaires...
Je suis d'accord avec vous Mme Garcia-Bedetti votre position me sied parfaitement.

Écrit par : bidouille | 17/03/2009

relai avec "s"...

Écrit par : bidouille | 17/03/2009

L'Arle a remporté une belle victoire sur les notes, amplement justifiée. L'un des problèmes de ce type de structure ad hoc, c'est lorsqu'ensuite elle cherche à se maintenir en enfourchant des combats beaucoup moins justifiés, juste pour se perpétuer.

Écrit par : Philippe Souaille | 17/03/2009

Désolée, Philippe, là tu as tout faux ! Totalement ! L'Arle n'a pas besoin de se perpétuer, c'est une association apolitique et son combat n'est de loin pas terminé à GE (CO, HEP en plein dedans, PER et PO!)!
D'ailleurs beaucoup de personnes, parfois hostiles à l'Arle, étaient plus que d'accord sur ce point.

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 17/03/2009

@bidouille
La seule chose que je vous dirais, c'est que vous apportez une enclume à la discussion. Si discussion il y a bien sûr.

Écrit par : Pascale | 17/03/2009

"Dans cette exposition, les enfants sont invités à appuyer sur une pédale pour provoquer l’érection, puis l’éjaculation d’un mannequin."

J'ai remplacé les pointillés par les lettres ad hoc. Ne soyons pas bégueules.
Et je me demande s'il n'y a pas un article du code pénal qui sanctionne la représentation de l'acte sexuel...

Et les dessins de zep, personnellement je les trouve très laids. Mais quel beau coup publicitaire! Au frais du contribuable bien sûr (pour le transport, pour le salaire des enseignants mobilisés). Et à propos des enseignants, peuvent-ils refuser d'y aller? Ou sont-ils corvéables à merci même s'ils ne sont pas d'accord avec une telle "exposition"? Peuvent-ils refuser en invoquant leur conscience (et le code pénal)?

Pourquoi pas l'obligation d'aller au salon du livre ou de l'auto, ce peut être éducatif aussi..., et puis il y a les musées, les jardins botaniques, etc. pourquoi s'arrêter en si bon chemin?

Si c'est tellement important de "décomplexer" les très jeunes, pourquoi seulement cette année? Pourquoi pas une exposition permanente?

Ce n'est qu'un coup publicitaire.

Écrit par : Johann | 18/03/2009

"Mais c'est outrepasser la liberté des parents de laisser leur gamine aller à l'école en string si ça lui chante... Ou leur garçon avec la ceinture du jeans sous les fesses. Un règlement clair à ce sujet serait à mon avis salutaire"

Quelle hypocrisie! Tartufe!

Écrit par : Johann | 18/03/2009

En tout cas, mes enfants n'iront pas à l'école pour visiter cette expo.
Les activités décrites sont de très mauvais goût.

Écrit par : Noel : prepaid phone cards | 01/10/2009

Les commentaires sont fermés.