06/02/2009

LE DIP avec Ch. BEER: VERS UNE DICTATURE ?

LE COMMUNIQUE DU DIP ou

CH. BEER QUI SE MOQUE DU GRAND CONSEIL

 

Instruction publique

Actualités

4.2.2009

L'Institut universitaire de formation des enseignant-e-s ouvrira ses portes à la rentrée 2009



 

Le Conseil d’Etat a en effet adopté un projet de loi pour un tel institut.

Le DIP a envoyé le 5 février 2009 à tous ses fonctionnaires par la messagerie de l’Etat, destinée à des fins professionnelles (dixit le DIP lui-même dans un communiqué d’il y a quelques mois), un communiqué expliquant le fonctionnement de ce futur institut .

Comme tout le monde le sait, le Conseil d’Etat n’est en aucun cas habilité a adopter une loi. C’est l’affaire du Grand Conseil.

Hors dans ce communiqué le DIP nous annonce que cet institut ouvrira ces portes encore cette année !

Il s’agit d’une arrogance éhontée !

 

Et évidemment il ne dit pas qu’un autre projet de loi des RADICAUX soutenu par l’UDC pour une HEP (haute école pédagogique), le PL 10316, beaucoup moins coûteux a été déposé en 2008 et n’a pas encore été traité en commission de l’enseignement

On n’a pas le droit de parler de démocratie quand on se comporte ainsi !

Ch. Beer se comporte à l’instar d’un dictateur, d’abord les 93 directeurs, puis les conseils d’établissement et maintenant un institut de formation à l’université, dans un département connu pour ses pédagogistes qui s’étaient opposés à la réintroduction des notes plébiscitée par plus de 75% de la population genevoise.

 

 

 

Commentaires

"dictateur" ?
Meuh non, voyons...
"monarque" !
Charles Beer Ier (et, espérons-le, dernier de la lignée)

:o)

Écrit par : Blondesen | 06/02/2009

Combien de jeunes sortent sans diplôme du système scolaire ? Existe-t-il des passerelles ou sont-ils lâchés dans la nature ?

Écrit par : demain | 08/02/2009

Ami des sectes bonsoir !

Hier, les socialistes ont plébiscité le Roi Charles.
Au fond quel Charles ? Charles le Hardi, Charles le
téméraire ou Charlemagne, le roi de l'école ?

Parlant d'école, je constate que notre ami Charles
ne semble même pas au courant que les Députés radi-
caux au Grand Conseil ont déposé l'an passé un pro-
jet de loi visant à constituer une HEP, comme dans
les autres cantons romands.

A l'heure où tout le monde parle de la mise en route
du projet Harmos (harmonisation des programmes d'en-
seignement à l'Ecole primaire en Suisse romande), il
serait naturel d'imaginer que la formation des ensei-
gants soient harmonisée en Suisse romande.

Et bien Charles pense le contraire...

Dorénavant, à Genève un enseignant primaire sera for-
en 4 ans, voire 5 ans, partout ailleurs en Suisse ro-
mande, ce sera 3 !

Un enseignant au Cycle d'orientation sera formé en
5 ans à Lausanne (Bachelor + 2 ans HEP), alors qu'il
en faudra 7 à Genève (Master + 2 ans FAPSE).

Un enseignant au Collège ou postobligatoire sera for-
mé en 6 ans à Lausanne (Master + 1 an HEP), alors
qu'il en faudra 7 à Genève ((Master + 2 ans FAPSE).

Gare à vous Messieurs les socialistes : ce n'est pas
parce qu'un étudiant campera longtemps à la FAPSE
qu'il votera socialiste ! Bien au contraire...

A bon entendeur !

Signé Carabin

Écrit par : carabin | 22/02/2009

Les commentaires sont fermés.