12/01/2009

LA BULGARIE ET LA ROUMANIE, PAYS DE L'AVENIR

La Bulgarie et la Roumanie, des pays de l’avenir !

L’extension de la libre circulation à la Bulgarie et la Roumanie fait visiblement peur à beaucoup de gens. Dans un climat de crise les craintes de perdre son travail et de le voir confié à un travailleur immigré augmentent encore, ce qui est tout à fait compréhensible.

Même si la Suisse privilégie, pour le moment je dirais d’ailleurs avec raison, les voies bilatérales, il est à mon avis incohérent de vouloir exclure des pays comme la Bulgarie et la Roumanie de la libre circulation, de « l’espace européen », car ce sont des pays européens comme la Tchéquie, la Hongrie, la Pologne même s’ils ont vécu pendant des décennies sous le joug de l’URSS .

Je connais assez bien certains pays de l’est, la Russie y compris, et à chaque fois quand j’y retourne, je suis impressionnée par le développement extraordinaire qu’on peut y rencontrer, et cela dans  tous les domaines, hôtellerie, offres culturelles, parc immobilier etc.

Ces gens qui ont vécu trop longtemps dans des systèmes dictatoriaux de gauche n’ont qu’une seule envie : avancer, travailler pour que leurs enfants connaîtront un meilleur avenir, pour qu’il y ait une grande liberté d’entreprendre, pour enfin respirer librement et ne pas dépendre d'une puissance dictatoriale.

Ces pays vont donc également défendre des intérêts des petits pays, pour que l'Europe ne soit pas exclusivement l'affaire de la France et de l'Allemagne et peut-être de l'Angleterre.

Je pense que ces deux pays peuvent également nous apporter des tas de richesses. Si certaines entreprises vont engager des travailleurs bulgares ou roumains, je ne crois guère qu’ils vont s’éterniser chez nous. Ce sont des gens, qui après avoir acquis un certain « know how » vont retourner chez eux et collaborer au développement économique de leurs pays.Et dans ces pays il y a des perspectives énormes, probablement plus que chez nous.

Et pourquoi nos jeunes n’iraient-ils pas se frotter de temps à autre aux conditions de travail dans ces anciens pays du bloc soviétique, faire connaissance avec une jeunesse qui en veut, qui a des ambitions, qui est volontaire, pour qui tout ne tombe pas du ciel.

Leur inventivité m’a toujours frappée, leur goût pour l’esthétique, quand je pense à Prague, ville restaurée de la façon la plus exquise déjà il y a des années.

Au lieu d’aller faire des séjours aux USA, en Australie, ou dieu sait où, en dehors de l’apprentissage de la langue biensûr, pourquoi ne pas faire un séjour de plusieurs mois dans un des ces pays de l’est ?

Des échanges à tous les niveaux seront possibles, économiques et culturelles et qui profiteront également à notre jeunesse et notre avenir.

Commentaires

Je connais beaucoup de suisses qui n'ont pas attendu ces votations et qui sont allés s'acheter du terrain agricole pour y travailler.
D'autres sont allés développer des sociétés de transport, gérer des hôtels, etc.

Pour toutes opportunités d'affaire en Roumanie, on peut contacter à Genève monsieur Hiltpold (le père d'Hugues) qui est consul honoraire.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 12/01/2009

Ouais et même acheter des forêts, tout raser, empocher le prix du bois et disparaître. C'est ça le développement?

Écrit par : Johann | 13/01/2009

Vous avez parfaitement raison Marion.
La plupart de nos pays entrent en récession, pour au moins quelques mois, que l'on ne souhaite vraiment pas s'éterniser des années. Les ex-pays de l'est, comme ailleurs les pays émergents, devraient eux poursuivre une croissance plus soutenue.
Parce qu'ils ont moins perdu dans la crise et qu'ils ont un énorme besoin d'infrastructures. Tout y reste à faire, pour peu que l'on préfère se bouger que de rester à se plaindre de ceci ou de cela... Dans quelques années, nous serons sans doute bien contents que les performances économiques et le développement de ces pays aient aidé notre croissance à ne pas s'effondrer.

Écrit par : Philippe Souaille | 13/01/2009

Ce qui n'est pas dit.

Les ambassadeurs roumains dans l'UE, le disent aux ouvriers roumains.

Rentrez donc vite à la maison, sans quoi le gouvernement sera obligé de donner des autorisations de travail (équivalent du permis B en Suisse) à des travailleurs turcs.

La Roumanie a du payer l'impôt religieux à l'Empire Ottoman et musulman pendant 500 ans pour ne pas avoir des troupes militaires chez elle, ne pas être colonisée, comme certaines régions des Balkans.

C'est par peur d'une invasion d'ouvriers turcs que les roumains reviennent en force en Roumanie, quitte à perdre 200-300 euros par mois.

C'est de la défense nationale !

Mais cela, vous ne le lirez jamais dans aucun journal !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 13/01/2009

Votre billet me fait penser à ce que disent certains conseillers de OFPC aux chomeurs genevois. "Montez votre propre affaire, vous serez votre propre patron, un peu de bonne volonté quoi! et investissez votre 2ème pilier". Résultat est que que la grande majorité de ces gens tentée à faire le pas se casse la gueule, car ils n'ont entre autre aucune expérience de gestion et leur projet est peu fiable. Alors ajoutez à cela la langue, la culture, la corruption et des lois étrangères. Bonne chance! Et surtout gardez la positive attitude!

Écrit par : Riro | 13/01/2009

La ministre roumaine du tourisme, Elena Udrea, incite les roumains, par patriotisme à passer leurs vacances en Roumanie.
Sans doute à cause de la crise financière ?

www.ziare.com

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 13/01/2009

l'OCDE a récemment annoncé dans un rapport sur le corruption que le Bulgarie est l'Etat d'Europe le plus corrompu suivi de..... la Roumanie.

Est-ce vrai ou bien l'OCDE dit des conneries?

Pour ce qui est de la Russie Mme Garcia, je ne sais pas si c'est un modèle de probité et/ou un exemple de démocratie.

Pour ce qui me concerne, il me semble que la Suisse aurait dû prendre des mesures de protection, notamment pour éviter que nous devenions une terre d'asile d'argent de la corruption. A condition bien entendu que les institutions qui disent que ces Etats sont corrompus nous disent la vérité. Ils ont peut-être été noyautés par l'UDC de M. Dumitrescu qui lui semble avoir été infiltré par les radicaux!

Écrit par : jules | 13/01/2009

Jules, si seulement vous aviez les preuves de vos affirmations ... si seulement.
Il se trouve que j'ai choisi l'UDC après mûres et longues réflexions.
Mais là ... n'est pas le débat, n'est-ce pas ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 13/01/2009

Jules, il est vrai que l'OCDE dit que la Bulgarie et la Roumanie font partie des pays les plus corrompus, mais quelques lignes plus bas (sur leur site) le texte relève également que "les pays de l'Europe de l'ouest ne font guère mieux". J'en conviens également, la "Russie n'est pas un exemple de démocratie", mais par exemple, notre beau canton, l'est-il ? en particulier le DIP ? Un pays et un canton dans lequel on peut contourner la loi, comme M. CH. Beer l'a fait, avec la nomination de 93 directeurs sans base légale, est-ce une démocratie exemplaire ? Je commence à avoir de plus en plus de doutes à ce sujet. La corruption existe certainement aussi chez nous, mais elle est peut-être un peu mieux cachée, plus subtile ?
N'oublions pas non plus que la Bulgarie et la Roumanie sont de jeunes démocraties, après une oppression qui a duré des décennies, les choses ne changent pas si vite.
QUant à la RUssie, pour le moment c'est un régime semi-autoritaire qui refuse le modèle de la démocratie occidentale. Pour le moment il est plus ou moins accepté par le peuple,et pour son développement ce n'est peut-être pas plus mal à ce stade.

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 14/01/2009

madame,

La démocratie en Roumanie a été juste interrompue pendant 5 décennies, mais rassurez vous, elle a suffisamment d'expérience.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 14/01/2009

Le Titre n'a rien à voire avec le texte.... C'est comme ARLE et REEL la tête fout le camp.

Mais c'est bien de nous montrer en exemple de démocratie les pays de l'Est, la Russie et pourquoi pas la Chine et l'Iran qui ont d'excéllent résultat PISA.

Mais dans le délire vous êtes pas obligés de me croire.

Écrit par : Toxo | 07/02/2009

Les commentaires sont fermés.