28/08/2008

La Russie et l'EUrope

La Russie et l’Europe

Depuis des années je constate que l’Europe est à la botte des USA. Dans tous les domaines.  Quand la grande Amérique intervient militairement en dehors de ses frontières, peu de gens réagissent, mais quand la Russie défend ses intérêts en Géorgie, on trouve cela inadmissible. Et encore, cette nouvelle Russie  ne fait que soutenir des parties indépendantistes de la Géorgie qui se sentent plus proches des Russes, pour des raisons diverses. Et n’oublions pas non plus que c’est l’armée géorgienne qui est à l’origine des hostilités en Ossétie du sud.

 Quand il s’agit des USA et d’ailleurs également d’Israël,  il semblerait que tout soit permis. Israël peut même s’en prendre à des positions de l’ONU (2006, lors de la guerre du Liban), on ne s’en émeut guère.

Et puis le Kosovo ? Pourquoi les Américains sont-ils intervenus pendant la guerre de l’ex-Yougoslavie ?  Simplement pour transférer vers les Balkans la majeure partie des leurs forces européennes afin de mieux pouvoir se redéployer vers le Moyen-Orient.

Leur principale base  Bondsteel au Kosovo, couvrant 750 hectares, peut abriter jusqu’à 7000 soldats. Elle est constituée de 300 bâtiments en dur, de 25 km de routes asphaltées, de 52 pistes d’envol et elle est entourée d’un mur de 14 km en ciment. Cette base est également le premier employeur indirect du Kosovo, de 20'000 personnes.

L’éditorialiste du Washington Post en 1999 déclarait qu’étant donné la fragilité du Moyen Orient, le droit de survol aérien des Balkans par les Américains serait nécessaire pour protéger le pétrole de la mer Caspienne.  

Et l’Europe trouve tout cela normal. Le Moyen Orient, totalement déstabilisé, ne doit-il pas sa situation à l’Occident tout entier ?

Et la Suisse dans tout cela court à l’aide des Américains, en reconnaissant précipitamment l’indépendance d’un Etat, sans se soucier des lois internationales. Qu’elle ait d’autres intérêts dans cette indépendance, je veux bien le croire, mais encore faudra-t-il  pouvoir vérifier si cette politique est la bonne.

Alors, l’indépendance de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie, en quoi est-elle différente de celle du Kosovo ? Certes, il n’y aura pas de bases américaines !

Pour ma part je préfère que sur le plan de l’équilibre mondial les Américains ne soient pas partout.

Il faudra enfin apprendre à compter avec cette nouvelle Russie, un pays qui connaît des richesses extraordinaires dans tous les domaines.  L’Europe ferait mieux de se rapprocher de cette partie du monde !

 

15:29 Publié dans la Russie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.