29/05/2008

Une bonne idée pour une bonne intégration

Limiter le nombre d’élèves non francophones par classe :

Excellente proposition

 

La proposition du président des radicaux M. H. Hiltpold est pertinente pour deux raisons principales :

1)      Les élèves non francophones s’intègreront plus facilement dans une classe avec des enfants à  grande majorité francophones, seront obligés de parler plus vite français car ils pourront moins facilement se regrouper entre eux, surtout s’il s’agit d’enfants parlant la même langue étrangère.

2)      L’enseignement pour les élèves francophones ne sera plus ralenti, car les 3-4 élèves non francophones dans une classe d’environ 20 enfants s’adapteront par la force des choses très rapidement avec une petite aide supplémentaire et une attention particulière de la part de l’enseignant.

 

C’est toujours la minorité qui s’adapte à une majorité à condition que cette dernière soit significative !

Donc il s’agit d’une proposition avant tout bénéfique pour les enfants non francophones sans qu’elle porte préjudice aux enfants francophones.

 

Une proposition pleine de bon sens !

 

Ceux qui prétendent le contraire, au nom d’une certaine idéologie, ne connaissent pas ou ne veulent pas connaître la réalité et nient l’évidence.

 

Quant à la réalisation, dans certains quartiers cela ne sera pas simple, mais avec un peu de bonne volonté on devrait pouvoir y arriver. Et  tous ces nouveaux directeurs (94 à l’école primaire ) qui coûtent bonbon au DIP et qui vont être d’une efficacité indescriptible, auront certainement d’excellentes idées pour trouver des solutions !  

 

 

 

 

21:28 Publié dans Formation | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

J'espère que le clivage idéologique, gauche-droite, ne va pas sanctionner les enfants, élèves...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

Je crois qu'il y a erreur sur l'objectif de la nomination de 94 directeurs. Il ne sont pas là pour améliorer l'enseignement mais pour donner un joba à des adultes bien incapables de la moindre initiative pédagogique!

Vous devriez savoir qu'à Genève le but principal du DIP est d'assurer un travail à des adultes et non pas à transmettre un savoir.
Il suffit de voir le niveau moyen des élèves genevois, la façon dont certains se comportent avec leurs professeurs, pour comprendre que cette usine à gaz qu'est le DIP est un bateau ivre et non un bateau livre qui croiserait sur les mers du savoir, de la connaissance en bénéficiant des rayons du soleil appelé dans ce cas "respect".

Pour le solde, l'idée du conseille national Hiltpold est effectivement empreinte de réalisme et de considération sincère pour nos jeunes hôtes étrangers. Cette idée ne peut que déplaire aux socialistes et autres marxistes attardés qui hantent les couloirs du DIP car elle s'attache à un résultat optimal d'intégration par la compréhension et non par la subvention.

Merci pour votre blog et merci à M. Hiltpold pour son initiative fort intéressante.

cordialement

Écrit par : patrick dimier | 31/05/2008

Très jolie la photo...
Et excellente les idées

Écrit par : Séraphin Lampion | 31/05/2008

Bonjour Patrick,

La remarque concernant les directeurs était évidemment ironique, mais visiblement je n'étais pas pas assez claire..... un petit article suivra à ce sujet... je ne suis pas à ce point naïve et de croire qu'ils seront d'une efficacité quelconque!

Merci pour les commentaires

cordialement

Marion

Écrit par : Marion Garcia | 31/05/2008

Les commentaires sont fermés.